L’EGLISE DU CHRIST PRIMITIVE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu’est véritablement L’EGLISE DU CHRIST PRIMITIVE

Est-ce encore une nouvelle secte ? De quel droit ce mouvement s'orne t'il du titre : Eglise et prend-il le nom du Christ ? Quelle est sa raison d'exister ? N'y a-t-il déjà pas assez de confusion dans le monde soi-disant religieux ? ...

Voilà les propos légitimes de toute personne désirant sincèrement l’unité religieuse et se révoltant contre toute nouvelle secte. Dans cet article, nous nous adressons particulièrement a ceux qui cherchent la simplicité et l’humilité dans le culte chrétien, la vérité dans la doctrine, en un mot, la volonté de Dieu. Nous invitons aussi ceux qui sont déjà profondément ancrés dans une conviction et qui ne changeront jamais a faire un examen critique et objectif à la lumière de la Bible. CHRIST en est le fondateur et la tête, le NOUVEAU TESTAMENT est sa loi.

Nous reconnaissons l’autorité suprême des écritures. Le Nouveau Testament est sa règle de foi et de pratique. Par respect de la volonté divine et pour sauvegarder l’intégralité absolue des Écritures, toute règle de foi humaine est rejetée. Une même foi uni les membres de l’Eglise : Jésus-Christ le Sauveur, le fils du Dieu vivant. Les hommes respectent aujourd’hui de nombreux rites et pratiques qui sont inutiles et condamnable parce qu’ils ne sont pas spécifiquement autorisés par la Bible. Nous pouvons dire franchement que ces croyances étrangères à la Bible sont inutiles, parce qu’elles semblent en quelque sorte vouloir parfaire ou compléter une doctrine divine qui a le pouvoir en elle-même de nous « rendre sage a salut » « accomplis » et « propres a toute bonne œuvre » 2 Timothée 3 :16. C’est pourquoi l’Eglise du Christ n’admet que la Bible comme autorité religieuse et ce n’est pas là une vaine prétention.

Le Christ a prié afin que ses disciples soient un (Jean 17 :21) et l’exhortation du Saint-Esprit par la bouche de Paul n’est pas moins ardente (1 Corinthiens 1 :10). Or les hommes sont divisés, non seulement en matière de doctrine, mais jusqu’au nom qu’ils portent et qui désigne l’assemblée, l’Eglise à la quelle ils appartiennent. « Moi je suis de Calvin », « Moi je suis de Luther » « Moi je suis Catholique » « Moi je suis Témoin de Jéhovah » etc… N’est-ce pas là cette même confusion qui régnait dans l’Eglise de Corinthe et que l’apôtre Paul condamna si sévèrement ? (1 Corinthiens 1 :11-13). Oui, nous sommes divisé aujourd’hui jusqu’aux noms que nous portons, nous tous qui prétendons appartenir à Christ. Pourquoi ? Par orgueil peut-être ou pour faire bande a part ? Constatons que tous ces noms, tous ces titres religieux, toutes ces appellations, sont un produit de l’imagination HUMAINE alors que le nom que nous devons TOUS porter nous est donné par la volonté DIVINE (Actes 11:26, 1 Pierre 4:16). Certainement dirons qu’il est ridicule de s’arrêter à des détails de ce genre. Il serait plutôt dangereux de négliger ces soi-disant détails. L’histoire ne nous montre t’elle pas que c’est par des entorses « aux détails » qu’a commencé l’apostasie de l’Eglise ? De même, l’Océan n’emporte jamais toute la falaise dans ses premiers assauts ; dans son travail de sape, il se contente d’abord de quelques graviers. Ceux pour qui les décisions de l’Ecriture sont sacrées et irrévocable, comprennent bien que les noms humains ne doivent pas supplanter le nom de CHRÉTIEN que Dieu a donné à sont peuple. Ils sont aussi conscients du fait que l’acceptation universelle de ce nom ( sans complément sectaire ) est un pas nécessaire vers cette unité que le Christ a tant désirée pour son Eglise. Lorsque la Bible dit « Toutes les Eglises du Christ vous saluent » (Romains 16 :16) nul n’a de doute quant au nom que portent les membres de ces Eglises du Christ.